La Russie


Infos utiles
Argent
Rouble
Décalage
été : +2h

horaire
hiver : +2h
Durée vol
3h30
Langue
russe
Vaccins
non
Visa
oui

Flux rss des articles



agence ebookersagence hotels.comagence look voyagesagence promovacances

Histoire de la Russie

Des origines de la Russie à la chute de l’empire

La première trace humaine en Russie remonte à 300 000 ans en Sibérie. Des populations s’installent jusqu’en – 4000 où la civilisation Kourgane prend possession des steppes puis en – 2000 ce sont les Iraniens septentrionaux appelés Peuples des Steppes qui viennent occuper l’actuelle Pologne et une partie de la Chine. D’autres peuples comme les Scythes, les Sarmates, les Goths, les Huns et les Avars finissent eux aussi par s’installer dans le pays jusqu’au VIIème siècle.
Ces peuples se sont peu à peu unifiés avec l’expansion de la religion chrétienne et  en 998,  le grand-prince Vladimir le Saint adopte la religion grecque orthodoxe. La région de Kiev, qui était alors l’une des plus prospères tombe sous les coups des envahisseurs tataro-mongoles et est presque entièrement détruite. Cette chute profite à Moscou qui monte petit à petit en puissance et qui devient alors capitale régionale et centre de l’Eglise orthodoxe.

Il faudra attendre la fin du XVème siècle pour que la Russie redevienne indépendante. C’est le Tsar Ivan III qui libère ainsi le pays de la domination mongole. Son successeur, Le Tsar Ivan IV Le Terrible devient le premier tsar àa véritablement vivre à Moscou, ce qui achève d’en faire la capitale de la Russie.

En 1613, Michel Romanov fonde la dynastie des Romanov. Elle restera au pouvoir jusqu’à la Révolution d’octobre. Le petit-fils de Michel Romanov, Pierre le Grand ,permet à la Russie de devenir une puissance européenne en étendant ses territoires loin vers l’Est. Catherine la Grande poursuit cette politique et s’empare de la Crimée, d’une partie de l’Ukraine et de l’Est de la Pologne. Pendant les années de règne des Romanov, la Russie devient une monarchie absolue et centralisée. Alexandre I, puis Alexandre II remportent des victoires notamment contre l’armée napoléonienne. Alexandre II modernise le pays en l’industrialisant et commence la construction de la ligne de chemin de fer la plus longue du monde, le Transsibérien. Mais sa politique ne plait pas à tout le monde et il est assassiné en 1881.  S’en suivent alors d’autres guerres qui permettent à la Russie de s’entendre, jusqu’à la défaite contre les Japonais qui pousse les mouvements libéraux et révolutionnaires à exiger du Tsar Nicolas II qu’il accepte la constitution d’un parlement. La Douma est élue en 1906, mais n’a cependant qu’un pouvoir très limité.

La Première Guerre Mondiale met en avant les difficultés de ce pouvoir à gérer de grands conflits et provoque surtout de grosses difficultés économiques. La Russie entre en guerre contre l’Allemagne et l’Autriche pour aider la Serbie. Des mouvements sociaux éclatent alors et la Révolution de février 1917 se met en place. C’est la première étape vers ce que l’on va appeler la Révolution d’octobre. Le 7 novembre (25 octobre dans l’ancien calendrier orthodoxe) 1917, le parti socialiste du travail, les Bolcheviques, s’emparent du pouvoir, emmenés par Lénine et Léo Trotski. La paix est signée avec l’Allemagne en 1918. Mais immédiatement après, une guerre civile éclate en Russie, elle oppose les républicains ou monarchistes aux bolcheviks. Ces derniers remportent la bataille et instaurent en 1922 l’Union des Républiques Socialistes Soviétiques (URSS).

De la grande Russie soviétique à sa chute

Après la mort de Lénine, une lutte de succession acharnée se met en place et c’est finalement Staline qui prend le pouvoir. Trotski est banni du pays et est finalement retrouvé assassiné à Mexico en 1940. Staline instaure le premier plan quinquennal en mettant en place une économie planifiée. Tout se passe plutôt bien jusqu’à l’entrée du pays dans la Seconde Guerre Mondiale. Elle gagne une victoire retentissante lors de la bataille de Stalingrad face à Hitler et sort victorieuse de la guerre en 1945. En 1950, elle se lance dans une politique agressive contre les pays non-communistes qui pousse les pays occidentaux à s’allier en créant l’OTAN et ainsi faire face à l’URSS. C’est le début de la Guerre Froide.

Après la mort de Staline, Khrouchtchev prend le pouvoir et décide de mener une politique de coexistence pacifiste entre l’Ouest et l’Est mais il finira par réaffirmer une position plus sévère contre l’Ouest. Après quelques ratés notamment lors du conflit de Cuba, Khrouchtchev est obligé de démissionner et est remplacé par de nombreuses personnalités politiques : Léonid I. Brejnev, Alexei N. Kossiguine, le chef du KGB Iouri V. Andropov, Tchernenko et finalement Gorbatchev. Ce dernier lance une politique d’ouverture et de réforme (Glasnost et Perestroika). En 1991, Gorbatchev accepte d’organiser un referendum sur le maintien des républiques au sein de l’Union Soviétique. Il souhaite en échange que le président de la République de Russie soit élu démocratiquement. Boris Eltsine devient alors le premier président de la République de Russie. Après des graves problèmes économiques, une nouvelle constitution est adoptée et les structures de l’URSS sont alors effacées et l’Union Soviétique en tant que superpuissance disparaît.

La Russie
Rechercher un vol
Un service Altavacances